Linars
linars

Renforcement de la vigilance

Relevant du Premier ministre, le plan VIGIPIRATE est un outil central du dispositif français de lutte contre le terrorisme dans la mesure où il associe tous les acteurs nationaux – l’Etat, les collectivités territoriales, les opérateurs publics et privés et les citoyens – à une démarche de vigilance, de prévention et de protection.

Les attaques terroristes de 2015 et 2016 et les dispositions législatives adoptées en 2016 ont conduit à une révision du plan VIGIPIRATE pour l’adapter à une menace particulièrement élevée.
Actuellement l’ensemble du territoire est placé au niveau :

Sécurité renforcée Risque d’attentat

Le plan Vigipirate poursuit deux  objectifs :
– développer une culture de la vigilance et de la sécurité dans l’ensemble de la société,  afin de prévenir ou déceler, le plus en amont possible, toute menace d’action terroriste ;
– assurer en permanence une protection adaptée des citoyens, du territoire et des intérêts de la France contre la menace terroriste.

Il est demandé aux acteurs locaux qui œuvrent à l’accueil et au service du public d’opérer les préconisations énoncées ci-dessous et/ou contenues dans le Plan VIGIPIRATE :

– Apposer à l’entrée d’un bâtiment recevant du public le logo VIGIPIRATE qui est téléchargeable à l’adresse informatique suivante : www.risques.gouv.fr

– Surveiller et contrôler, dans la mesure du possible, les accès afin de s’assurer que les personnes qui se trouvent dans le bâtiment disposent d’un motif de présence légitime.

– Signaler aux autorités compétentes, si nécessaire, la présence d’objet suspect notamment de sac ou de colis dont le propriétaire n’est pas identifiable.

– Veiller, pour les établissements scolaires et les lieux d’accueil d’enfants, à ce que les accès soient fermés systématiquement pour que personne ne puisse pénétrer dans l’enceinte de l’établissement à l’exception des heures d’entrée et de sortie des élèves ou à moins d’avoir rendez-vous avec un personnel de l’établissement (valable pour les activités proposées au sein d’un établissement dans le cadre périscolaire).

– Ne pas stocker d’objet pouvant servir de combustible à proximité d’un bâtiment public (carton, palette…).

– Vérifier dans le bâtiment le bon fonctionnement des alarmes et des moyens de communication.

– Prévenir les risques de piratage informatique en n’ouvrant pas de mail qui pourrait présenter un caractère suspect.

– Les personnels municipaux travaillant en dehors des horaires habituels ou des heures d’ouverture au public sont autorisés à fermer l’accès aux locaux.

 

Il est également demandé à la population de concourir à la vigilance générale, notamment :

En facilitant les contrôles (ouverture de sac(s) par exemple) aux entrées des lieux publics ou lors de manifestations lorsque cela est demandé par les organisateurs ;

En étant vigilant à la surveillance de ses effets personnels et en signalant aux autorités compétentes tout comportement ou objet suspect (composer le 17) ;

En ne déposant pas d’objet pouvant servir de combustible à proximité d’un bâtiment recevant du public ;

L’affiche “réagir en cas d’attaque terroriste” donne des instructions pratiques qui s’articulent autour du triptyque: “s’échapper, se cacher, alerter”.

Afficher l’affiche

http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2016/02/reagir-en-cas-d-attaque-terroriste2.pdf

 

 


Partager :
  • imprimer
  • mail