Linars
linars

Projet éducatif restaurant scolaire de l’école élémentaire 2017/2018

Objectifs

Le repas est un temps éducatif et convivial. Il a pour but de :

  • répondre au besoin de l’équilibre alimentaire,
  • favoriser un comportement social de l’enfant (partage, échange, écoute, respect des autres et de leurs différences),
  • permettre à l’enfant d’accéder à l’autonomie,
  • apprendre à l’enfant à respecter les règles d’hygiène et de propreté.

 

Déroulement du service

 

L’hygiène

Un passage aux toilettes et le lavage des mains sont obligatoires avant et après chaque repas, sous la surveillance du personnel de service.

Une serviette en papier est fournie, une deuxième est systématiquement distribuée aux enfants lorsque le menu le nécessite (fruits juteux, gâteau à la crème, etc).

Des « poubelles de table » sont mises à disposition des enfants pour qu’ils y mettent leurs déchets.

 

L’équilibre des repas

La qualité des repas (une nourriture saine, équilibrée et appétissante) est une préoccupation de tous.

Les repas sont conçus par une diététicienne pour favoriser l’équilibre et la diversité des menus.

Dans ce sens, des menus à thème sont proposés une fois par trimestre, favorisant la découverte de la cuisine traditionnelle française ou étrangère.

Par ailleurs, les enfants sont invités à goûter l’ensemble des mets qui sont présentés à table.

 

Le respect du rythme de l’enfant

Les enfants mangent en deux services, d’environ 40 minutes chacun.

Ce temps doit permettre à chaque enfant de manger tranquillement.

 

La convivialité

L’aménagement du réfectoire (répartition spatiale, mobilier agréable et adapté, panneaux d’isolation sonore) favorise la convivialité et la qualité du cadre des enfants durant le temps du repas. 

Les enfants choisissent leur table et les élèves avec qui ils souhaitent manger en début d’année scolaire. Le personnel peut cependant être amené à faire des modifications de places pour de multiples raisons (indiscipline, sortie scolaire,…). Des changements peuvent être aussi sollicités par les enfants.

Les enfants sont 6 ou 8 par table. Toutefois un enfant peut être isolé, de façon temporaire, si son comportement le nécessite.

 

L’apprentissage de l’autonomie

L’apprentissage de l’autonomie est un élément important dans le développement de l’enfant.

Le personnel d’encadrement a un rôle primordial dans cette démarche. Il est amené tour à tour à montrer, à expliquer, à « laisser agir », à encourager, à contrôler, à surveiller afin d’éviter les « dérives » …

Les enfants disposent de matériel adapté pour manger correctement.

Cet apprentissage passe progressivement par l’utilisation des couverts (couteaux, fourchettes, cuillères), se servir seul, débarrasser, etc.

Enfin, pour faciliter la transition des enfants du restaurant de l’école maternelle à celui de l’école élémentaire, une journée découverte est prévue.

 

La participation à la vie collective

Le temps du repas est un moment privilégié pour l’apprentissage de la socialisation. Il est important  de sensibiliser les enfants à un certain nombre de principes qui régulent la vie collective, avec des gestes quotidiens comme :

–     le partage (répartition équitable du contenu des plats),

–     l’entraide et la solidarité  (donner le plat, le pain, le pichet, aider un plus petit en cas de besoin)

–     la participation aux tâches simples du repas (remplir le pichet d’eau, aller chercher du pain, ranger son couvert à la fin du repas)

–     le respect des règles de vie en collectivité.

 

Le respect de la différence

La commune s’engage à prendre en compte les spécificités alimentaires des enfants dans le respect des dispositions de l’article 6 du règlement du restaurant scolaire des écoles élémentaire et maternelle.

 

Les activités

L’interclasse est un moment de récréation qui doit permettre aux enfants de se distraire et de se dépenser pour reprendre la classe dans les meilleures conditions.

 

Dans ce sens :

  • Des jeux d’intérieur (coloriage, jeux de société) et/ou d’extérieur (cordes à sauter, élastiques, ballons, raquettes de tennis, marelles, table de ping-pong…), sont mis à disposition des enfants, en fonction des demandes et des conditions météorologiques.
  • Avant le passage au restaurant scolaire, un temps calme est organisé avec des jeux, des devinettes, de petites saynètes, etc…
  • Des activités de sensibilisation plus encadrées (bénévoles, personnel communal, intervenants extérieurs) peuvent être proposées autour du livre, de la danse, du cirque, du théâtre… pour éveiller la curiosité et permettre d’expérimenter de nouvelles pratiques culturelles. Le temps libre étant essentiel et nécessaire aux enfants, il est prévu qu’ils ne participent pas à une activité encadrée plus de deux fois par semaine.

 

Apprentissage et respect des règles de vie

 

Le bien-être de l’ensemble de la communauté éducative passe par la mise en place et le respect des règles de vie.

Le règlement et le projet éducatif définissent un cadre qui doit permettre à tous d’avoir connaissance de ses droits et de ses devoirs mais aussi des interdictions qui garantissent la liberté, la sécurité individuelle et collective de chacun.

L’apprentissage, la compréhension et le respect des règles par les enfants passent par plusieurs étapes : l’explication, la répétition, l’engagement et enfin la sanction.

Plusieurs dispositions concrètes sont mises en place pour que les enfants puissent s’approprier les règles de vie.

 

 

Dans un premier temps des outils sont mis en place pour faciliter la diffusion et la compréhension de celles-ci avec :

  • un affichage ludique dans le restaurant scolaire.
  • un traitement de ces questions dans le cadre de l’éducation civique (les modalités restant à l’appréciation de chaque enseignant),
  • des rappels de l’équipe d’encadrement.

 

            Dans un deuxième temps une démarche de sanction est mise en place avec : 

  • des punitions éducatives
  • une information rapide aux parents transmise le jour même par l’enseignant en fonction de la gravité ou du caractère répétitif des incivilités.

 

Enfin, dans les cas où l’enfant persiste, à l’issue d’un entretien avec les familles, un contrat d’engagement est élaboré. Il a pour objectif de permettre :

  • aux parents de mieux comprendre les difficultés rencontrées,
  • à l’enfant de mesurer davantage le caractère inacceptable de son comportement.

 

Le contrat fait l’objet d’un suivi avec :

  • des points réguliers avec l’agent ayant participé à l’entretien,
  • un courrier aux familles les tenant au courant de l’évolution du comportement de leur enfant.

 

Les acteurs concernés/ l’encadrement

 

La pratique éducative nécessite des remises en question et des adaptations régulières.

Des réunions de bilan seront organisées, chaque année, pour permettre d’ajuster le fonctionnement aux besoins, de trouver des solutions concertées face aux problèmes rencontrés et pour mettre en place de nouveaux projets.

Dans ce cadre, seront sollicités deux représentants des agents d’encadrement, des élus, des membres de l’association des parents d’élèves, des enseignants dont le directeur ou la directrice de l’école, la DDEN, la coordinatrice de l’Accueil de loisirs périscolaires.

Le travail d’équipe et une bonne communication entre tous les acteurs qui interviennent quotidiennement dans la journée de l’enfant restent un outil efficace.

 

Dans ce sens

Les agents s’engagent à :

  • respecter et faire « vivre » au quotidien le projet éducatif,
  • se concerter quotidiennement sur le déroulement du service,
  • rédiger un mot d’information aux parents en cas d’incivilités graves ou répétées et communiquer avec les enseignants sur les difficultés rencontrées,
  • échanger et répondre aux familles dans le cadre de l’accueil périscolaire,
  • faire remonter les informations à la mairie.

L’équipe enseignante s’engage à :

  • expliquer et sensibiliser, chaque année, les enfants sur « leurs droits, devoirs et interdictions » dans le cadre de la pause méridienne,
  • transmettre aux familles les avertissements écrits donnés par les agents lors d’incivilités graves ou répétées commises par un enfant,
  • informer, par l’intermédiaire de leur direction, des sorties ou activités scolaires susceptibles de modifier le fonctionnement habituel du restaurant scolaire.

La mairie s’engage à :

  • consulter ses agents et les enseignants avant de prendre des décisions importantes (exemple : convocation d’une famille),
  • former ses agents,
  • prévoir des temps formels de travail pour permettre aux agents de participer à l’élaboration du projet éducatif.

Les parents s’engagent à :

  • informer directement, par écrit ou par téléphone, le service administratif de leurs remarques, observations, ou propositions,
  • encourager leur(s) enfant(s) à respecter le règlement,
  • prendre en compte les remarques faites concernant le comportement de leur(s) enfant(s),
  • se présenter lors d’un entretien sollicité par un des acteurs.

Partager :
  • imprimer
  • mail